APPLICATIONS | MULTIPLEXAGE DE 17 CHIRALITÉS DE SWCNTs


 

La microscopie hyperspectrale dans le proche infrarouge (NIR) couvre une plage spectrale de 900 à 1700 nm et est idéale pour l'identification spatiale et spectrale de fluorophores qui émettent dans la deuxième fenêtre biologique. Par exemple, la bande d'émission des nanotubes de carbone simple-feuillet (SWCNT) est étroite (~ 20 nm) et chaque bande correspond à une espèce unique (c.-à-d. la chiralité, notée (n, m)). Avec la microscopie hyperspectrale infrarouge, il est possible d'identifier et distinguer ces espèces sur des surfaces, dans des cellules vivantes et in vivo avec une résolution spatiale à l'échelle des SWCNT individuels. 

Les images obtenues par microscopie hyperspectrale infrarouge peuvent être utilisées pour étudier l'hétérogénéité fluorescente et spectrale de SWCNT individuels dans des environnents complexes, incluant des cellules vivantes et des tissus biologiques.

Situe les SWCNT indivduellement et identifie leurs chiralités

• Identifie les SWCNT par leur spectre infrarouge

• Distingue les SWCNT individuels (bande d'émission ~ 20 nm)

• Image simultannée de tous les émetteurs

• Multiplexé avec une source laser

 

Accès à la deuxième fenêtre biologique

• Absorbance des tissus atténuée

• Pénètre plus en profondeur

• Moins de dispersion

• Autofluorescence limitée

 

Collecte l'information spectrale

• Changements en intensité de simples émetteurs

• Déplacements en longueurs d'onde

• Variations de bandes spectrales

 

Applications in vivo

Images In vivo d'émetteurs multiplexés

Contrôle In vivo à long terme